Pratique du Qigong

  

"le corps est l'ensemble des gestes à travers lesquels l'homme se réalise ou se manque"

                                                                                                    (Durckheim)

 

La posture de l'arbre vu par Qi, Gong et Mumu, leur copine chatte du jardin.

 

  Les cours de gigong ont lieu sous la yourte ou dans le jardin. (8 à 10 personnes maximum).

Le Hui Chun Gong que nous allons découvrir cette année est un Qi gong dit de "longévité", en chinois, "Yang Sheng Gong". Il comporte douze mouvements qui sont répétés huit fois chacun et qui peuvent être travaillés séparément : 

  1. Hui Chun Gong, "Retour du printemps"
  2. Shang Yuan Gong, Qi Gong de la Source Supérieure ou de l'Energie originelle.
  3. Tai Ji Xing Gong, Qigong de la Forme Tai Ji.
  4. Ping Huan Gong, Qigong des Cercles Horizontaux.
  5. Shen Gui Chu Shui, la Tortue Céleste jaillit de L'Eau.
  6. Long You Gong, La Nage du Dragon.
  7. Chan You Gong, La Nage de la Grenouille.
  8. Tian Huan Gong, les Cercles du Ciel.
  9. Di Huan Gong, Les Cercles de la Terre.
  10. Ren Huan Gong, Les Cercles de l'Homme.
  11. Ba Xian Qing Shou Gong, Vœux de longévité aux huit immortels.
  12. Feng Huang Zhan Chi Gong, Le Phénix Déploie ses Ailes.

Nous avons pour projet de travailler ce Qi Gong sur deux ans. Il nous a semblé plus intéressant de proposer un travail détaillé plutôt que superficiel et trop rapide. Nous allons retrouver dans ce Qi Gong, l'importance de l'axe sacro-lombaire et de la respiration. Sa Particularité : ce Qi Gong n'a pas seulement (façon de parler) pour objectif d'améliorer la circulation du Sang et de l'Energie ou Souffles dans le corps, mais aussi et surtout celui de renforcer et de nourrir en profondeur le souffle ou énergie des Reins, d'où cette appellation de "Yang Sheng Gong", qui signifie "nourrir et prolonger".

Quand l'énergie des Reins commence à se renforcer,  nous éprouvons un étonnant équilibre et enracinement, tout autant dans le corps que dans notre tête, qui fait écho en cela aux sensations ressenties durant  la pratique du Zhan Zhuan Gong ou "Posture Debout", plus communément connue sous l'expression "Posture" de l'arbre"; D'ailleurs, ce Qi Gong débute par le travail de cette posture.

Les douze mouvements ont des points communs : le déplacement du poids d'appui des jambes qui peuvent passer de 0% à 100%, en passant, parfois, par 50% ; La relation étroite, qui devient progressivement consciente, entre le mouvement des épaules et celui des hanches qui symbolisent, finalement, des lieux de passage et de transformation ; des orientations multi-directionnels obligeant le pratiquant a, progressivement, prendre conscience de la manière dont son corps se déplace et se situe dans l'espace ; Et, enfin, et, surtout, une insistance particulière donné à ce qu'on appelle "Dan Tian Inférieur" ou "champs de cinabre", "champs d'élixir".

 

 

 

 

 

 

                                                         

Déjà un diaphragme, c'est difficile mais avec quatre, où allons-nous? : visionnez cette vidéo plusieurs fois, vous serez surpris.

La respiration est un rythme comme celui de la digestion, de la veille , du sommeil, de la circulation sanguine, lymphatique...Cependant, à la différence des battements du cœur, non seulement, elle se passe dans les viscères organes (Fu et Zang en chinois) mais engage aussi des muscles, des régions du squelette, des articulations : le geste respiratoire lie deux domaines le viscéral et le locomoteur et c'est cet interface que nous allons essayer de découvrir ensemble.

Nous allons ainsi nous rendre compte que la gestuelle respiratoire peut être une véritable clef de sésame nous permettant une interaction entre ces deux systèmes.

En effet, ne nous sommes-nous pas tous rendus compte combien nos émotions, nos actions, nos différents états mentaux influent sur la respiration tout comme elle les influence?

Ce geste respiratoire, si souvent inconscient, peut devenir un outil extrêmement efficace quant il devient un acte volontaire et conscient sur lequel nous pouvons intervenir en le travaillant dans ses multiples variations.

 

 

 

TARIFS

 

          - 7 euros le cours

          - 6 euros forfait de 10 cours (carte valable 1 an )

 

 

 

 

 

 DEROULEMENT DES COURS

 

 _ 1/4h de centrage (coupure du quotidien, calmer le mental )

    3/4h d'exercice

    1/4h de centrage

 

 

    

 

 

 

 

 

OBJECTIF DES COURS

 

L'attention se porte sur une prise de conscience corporelle progressive, dans le respect des rythmes de chacun.

Doucement, nous nous approchons des blocages ou limites dont nous sommes à peine conscient dans la vie quotidienne : le but n'est pas de devenir quelqu'un d'autre mais de devenir pleinement soi.

Ainsi, certains mouvements vont être évidents pour l'un, impossible (dans ce moment de pratique) pour l'autre :  peu importe, la seule compétition qui existe en ce lieu n'est pas contre l'autre mais contre soi-même.

 

 

le Yi Jin Jing ou "Classique de la transformation des muscles et tendons".

 

est un Classsique  dont la rédaction est attribué à Damo ou Boddhidharma.Il aurait été rédigé aux environs de 550 après J.C à Shaolin. On lui attribue aussi le "Classique des moelles et des os" ou Xi Sui Jing. On dit communément que le Yi Jin Jing symbolise l'aspect Yang (arts martiaux externes) et le Xi Sui Jing, l'aspect Yin (arts martiaux internes).

Dans la pratique, ces deux ouvrages représentent l'aspect Yin et Yang de l'entrainement. Le Yi Jin Jing permettrait d'accumuler le Souffle ou qi et de le faire circuler dans l'ensemble du corps pour le renforcer; Le Xi Sui Jing permettrait de conserver ou d'amener le Souffle ou Qi depuis le véritable Champs de Cinabre inférieur ou Zhen Xia Dantian vers les moelles des os mais aussi de le faire remonter vers le Champs de Cinabre Supérieur ou Shang Dantian pour venir nourrir les cellules cérébrales et "mener vers le chemin de l'illumination spirituelle". 


 Le Ba Duan Jin ou les Huit Pièces de Brocart.

  

  Le Ba Duan Jin est un enchaînement qui a été conçu sous la dynastie des Song (960-1279).

Ces execrcices, malgré ce qui en est dit habituellement, ne comprennent pas uniquement des mouvements gymniques. Il en est d'ailleurs  de même pour le Yi Jin Jing, Classique de la transformation des tendons et le Zhi Neng Qi gong. Ils font une synthèse de techniques gymniques, de visualisation, d'absorption  du souffle et d'alchimie interne.

Certaines des illustrations comprennent des commentaires qui ne laissent aucun doute sur ce sujet. Nous pouvons prendre pour exemple la deuxième pièce qui nous parle de "régime du feu" ou huohou. En outre, certaines explications des illustrations nous décrivent avec minutie le procédé qui deviendra en alchimie intérieure le modèle de la "petite révolution sidérale" ou xiao zhoutian que les ouvrages de Mantak Chia ou Yang Jwing Ming ont rendu familier au grand public.

Ce qigong est un des plus pratiqué en Chine et il est souvent utilisé comme échauffement  dans la pratique de certains arts martiaux.

     - La première méthode du Zhi Neng Qigong : excellente méthode introductive à l'esprit du qigong, le corps et le mental s'apprivoisent, pourrait-on dire. De premier abord "simplissime", cette méthode ne se laisse pourtant pas compter fleurette. Elle contient en elle la trame du qigong traditionnel. La technique du "tirer-pousser" constituent l'une des structures fondamentales des qigong taoïstes, alchimiques et bouddhistes. Elle est un passage obligé vers le travail d'ouverture de certains centres énergétiques que notre vie moderne néglige voir opprime. Elle est surtout le message clair que la transformation du mental (sous ses aspects psychologiques ou spirituelles) ne peut se faire sans une transformation conjointe du corps. Ce n'est pas sans effort mais les sensations peuvent très vite se faire ressentir avec un travail un peu assidu. Maître-mots : patience et persévérance.

 

        - La deuxième méthode de Zhi Neng Qigong. En apparence beaucoup plus "physique " son nom chinois, "Xing Shen Zhuang" est tout un programme. Xing signifie "corps" et "Shen" conscience, esprit ou mental selon le contexte. Dans cette deuxième méthode, notre corps constitue véritablement le "creuset alchimique" . Le travail d'ouverture et de déblocage des multiples articulations de notre corps a pour but de rétablir une circulation harmonieuse de l'énergie dans l'ensemble de ce dernier. En chinois, une phrase en 4 caractères résument parfaitement cela "Yin xing yin qi" "diriger le qi par le travail sur le corps" 

Maître-mot : patience et persévérance... et oui! Encore!

 

 

       - la troisième méthode du Zhi Neng Qigong. Nous l'approcherons en variant les composants de l'exercice "lian" en chinois qui, dans ce contexte prend autant le sens de s'entraîner lian lianxi que raffiner, purifier,dans le sens alchinique d'une transformation de la matière corporelle.   D'une tonalité riche et variée, ce Qigong nous offre la possibilité de travailler la respiration (plus particulièrement abdominale inversée) par le biais du  travail sur les sons thérapeutiques. Deux autres Qigong nous accompagneront dans cette découverte, le Qigong des immortels taoïstes et le Qigong des neuf petits cieux.                      

Le Zhi Neng Qigong.